Se former à l’automobile : pour quel métier ?

Le secteur de l’automobile regroupe plusieurs activités adaptées à tout type de candidats. Celles-ci sont engendrées par la durée de vie d’une voiture, depuis la fabrication à la distribution en passant par l’entretien et la réparation. Au Canada comme ailleurs, on constate une montée progressive du nombre de jeunes diplômésà la recherche d’une formation dans l’automobile. Cet engouement s’explique avant tout par l’évolution du secteur et les différentes possibilités disponibles pour accéder à un poste.
Pour vous aider à vous retrouver, notre guide de l’emploi automobile Québecvous propose un panorama des métiers qui constituent ce secteur en pleine évolution. Vous y trouverez aussi quelques conseils pour préparer votre parcours professionnel et trouver une offre adaptée à votre profil.

Marché de l’automobile : les métiers qui recrutent en 2018

L’industrie automobile est l’une des principales composantes du secteur canadien de la fabrication. Elle représente une part importante du commerce transfrontalier du produit intérieur brut et des ventes des productions liées à la fabrication. Celle-ci concerne aussi bien des véhicules légers tels que camionnettes et fourgonnettes que des engins lourds, dont les autobus scolaires et urbains, les camions et les véhicules militaires.
En plus de ces activités de conception, l’industrie canadienne de l’auto dispose d’un important réseau de concessionnaires de voitures. Grâce aux innovations technologiques, le secteur propose une large offre d’emploi qui se renouvelle en continu.

Côté technique : quel métier choisir ?

La chaîne de production d’une voiture regroupe plusieurs spécialités. Du bureau d’études du projet au premier crash test, des designers qualifiés et des ingénieurs dessinent, conçoivent et élaborent un prototype avant de le tester définitivement.
Du côté de la fabrication proprement dite, des techniciens expérimentés s’occupent des différentes pièces du véhicule. Des opérateurs spécialisés s’attellent ensuite à l’assemblage de ces dernières sous les yeux aiguisés d’ingénieurs en automatisme ou en mécanique.
En termes d’emploi, les recrutements diminuent dans le secteur de la fabrication. Ils se focalisent plutôt sur les techniciens et les cadres, les experts en mesures physiques, en électronique embarquée, en acoustique et surtout en informatique.

Côté réparation : une voiture s’entretient

Avec le vieillissement du parc automobile, le secteur de la réparation et de l’entretien progresse. De nombreux postes sont ainsi à pourvoir dans le domaine de la maintenance. Les mécaniciens, carrossiers, ou réparateurs travaillent sur des voitures accidentées et s’assurent du respect des normes de sécurité et environnementales.
Dans la situation actuelle où nous vivons, ce secteur manque de professionnels. Il est ainsi plus facile de trouver une offre d’emploi carrosserie automobile dans n’importe quelle ville canadienne. Encore faut-il se renseigner au préalable sur les conditions de travail dans les garages franchisés ou indépendants où la rémunération est souvent peu attrayante.

Côté R&D : Recherche et Développement

Aujourd’hui, l’industrie automobile canadienne doit faire face à de nouveaux défis stratégiques avec l’essor des véhicules connectés et autonomes. Parmi ces derniers figurent les véhicules hybrides ou électriques qui nécessitent de batteries et de points de chargement pour fonctionner convenablement.
Grâce à ce secteur émergeant, de nouveaux postes sont à pourvoir. Ils nécessitent toutefois la maîtrise de technologies sophistiquéesdans différents domaines comme l’éclairage, les transmissions, l’électronique ou encore la climatisation. Avec les nouvelles exigences environnementales et l’intégration de nouveaux logiciels dans les véhicules, les acteurs de l’automobile sont dans l’obligation d’augmenter leur recrutement. Techniciens, ingénieurs spécialisés en systèmes de communication, ingénieurs en R&D, tels sont les postes les plus proposés aujourd’hui.

Commercial : un pôle prometteur

Vendre une voiture n’est pas toujours évident. Avec la concurrence actuelle, les concessionnaires ou agences de location peinent à trouver des clients. Le pôle emploi concessionnaire automobile Québecoffre donc une belle perspective d’avenir aux jeunes diplômés de commercer. Si les attachés commerciaux ont toujours la cote, les postes de manager et de magasinier restent encore accessibles.

Liste des principaux métiers dans l’auto

Le secteur canadien de l’automobile propose plusieurs professions en fonction des diplômes de chacun. Pour vous donner une idée de votre choix professionnel, voici une liste non exhaustive des principaux métiers dans l’automobile qui vient compléter les exemples cités plus haut. Notons que chacun d’entre eux exige une formation particulière et un niveau d’études plus ou moins élevé selon les exigences des recruteurs. Pour aller plus vite, nous les avons classés par catégorie.
Maintenance et réparation

  • Contrôleur technique
  • Démonteur
  • Dépanneur-remorqueur
  • Ingénieur en maintenance des véhicules
  • Manager après-vente
  • Mécanicien auto
  • Technicien de maintenance

A noter que tous ces métiers exigent des compétences plus pointues en raison des équipements électroniques intégrés aux voitures actuelles.

La peinture et la carrosserie

Les métiers ci-dessous concernent principalement la réparation et la remise en état de véhicules endommagés ou accidentés.

  • Carrossier peinture
  • Carrossier-réparateur
  • Peintre en carrosserie

Commerce et distribution

La vente auto comprend le conseil et la fidélisation client. On distingue 3 types de métier :

  • Conseiller de vente : pièces de rechange et accessoires
  • Manager commercial de la distribution auto
  • Attaché commercial ou vendeur auto

Conseil et accompagnement

Dans le secteur auto, des professionnels dédiés sont chargés de conseiller et d’accompagner les clients dans leurs choix d’achat, de réparation, de location ou encore de permis de conduire.

Agent de service de location

  • Enseignant de conduite : moniteur d’auto-école

Quelle formation suivre et comment y accéder ?

Si la formation automobile est accessible à partir du CAP à bac +5 en France, elle est ouverte aux titulaires de DEC (Enseignement Collégial 2 ans) au Canada. Il existe aujourd’hui de nombreuses écoles supérieures proposant des formations en mécanique auto ou en commerce dans toutes les villes canadiennes. Pour les étudiants ne disposant pas trop de temps devant eux pour les déplacements, des formations en ligne sont disponibles sur Internet.

Où trouver une offre d’emploi auto adaptée ?

Trouver un emploi au Canada peut être décourageant dans certains secteurs, mais les offres sont plus souples dans l’industrie automobile. Si vous cherchez un emploi de mécanicien automobile par exemple, rendez-vous dans notre rubriquejob mécanicien automobile pour trouver l’offre adaptée à votre profil.D’autres postes tels que carrossiers, ingénieurs, peintres sont aussi à pourvoir sur notre site.

Le avril 28, 2018
CFAQ