Que faire pour se sentir bien au travail ?

Avec des tâches éreintantes, des horaires à rallonge ou encore des missions de dernière minute…, on ne peut pas affirmer avec certitude que le travail est une sinécure. Mais ce qui est sûr, c’est que personne ne peut y échapper. En moyenne, un Canadien passe environ 40 heures par semaine au travail, soit près de 1500 heures par an. Lorsqu’on additionne à cela les heures consacrées aux tâches ménagères, au sommeil ou à la vie familiale, il ne reste que trop peu de temps pour son épanouissement personnel.
Ainsi, pour éviter la dépression nerveuse, au pire le burn-out, il convient de connaître les différentes raisons qui nous empêchent de bien travailler. Cela permet par la suite de trouver des solutions plus adaptées qui nous permettront de nous sentir à l’aise au travail. Suivez le guide.

Quelques raisons qui favorisent le stress au travail

Tous les matins, nous sortons de la maison pour honorer nos rendez-vous avec notre bureau, nos e-mails, nos dossiers et souvent, notre stress. Dans beaucoup de cas, ce dernier constitue la principale cause de nos maux professionnels. Irritation soudaine, insomnie, contre-productivité, morosité, les signes apparents du stress peuvent être multiples et personne n’est immunisé contre celui-ci. Aussi, notre corps n’est pas doté d’un système immunitaire particulier pour surmonter un stress chronique.
Pour vous remonter le moral, il faut reconnaître que notre environnement professionnel est parfois source de stress. Avant d’aller plus loin, voici quelques éléments qui favorisent notre mal-être au travail.

Le manque de confiance en soi

Selon l’analyse du psychologue américain David Ballard, les employés commencent à stresser quand ils se sentent submergés par les missions qu’on leur attribue. Beaucoup d’entre eux pensent ne pas pouvoir accomplir leurs tâches convenablement, alors qu’ils sont tout à fait capables d’y parvenir avec quelques motivations. Le manque de confiance en soi est donc un facteur du stress à éviter absolument pour sortir vainqueur.

L’insuffisance du sommeil

Le manque de sommeil engendre inévitablement le stress. La fatigue ne fait qu’alterner la concentration et accentue les fautes d’inattention. Au final, lorsque notre patron entre dans notre bureau, nous craignons immédiatement des remarques négatives de sa part.

Le sentiment d’isolation

L’univers professionnel est très complexe à tel point que certaines personnes s’y sentent même menacées… Difficile pour elles donc de nouer une certaine relation amicale, voire de confiance, au risque de recevoir un retour de flamme. Pour vaincre le stress et éviter le sentiment d’être isolé dans son petit monde, il faut savoir aller vers les autres et baisser ses gardes.

L’indiscipline

S’il est une chose à laquelle tout travailleur doit se plier, c’est les heures de travail. Arriver tard au travail peut être justifié dans certains cas, mais les récidives entraînent bien des conséquences graves : rappel à l’ordre, avertissement, voire licenciement. Lorsqu’on a tendance à être indiscipliné et à ne pas respecter les horaires de travail, on ouvre facilement la porte du stress.

La désorganisation

Beaucoup de travailleurs ont besoin d’installer des objets personnels et des photos dans leur bureau, mais lorsqu’ils s’accumulent, on n’arrive plus à bien organiser son lieu de travail. Et lorsqu’on travaille dans le désordre, pas facile de ne pas stresser.
Tous ces petits détails, aussi insignifiants qu’ils puissent paraître, devront être pris en compte si vous souhaitez avoir l’esprit tranquille au bureau. Voici maintenant quelques bons gestes à adopter pour améliorer votre bien-être au travail.

Les bonnes pratiques pour se sentir bien au boulot

Soyons honnêtes envers nous-mêmes : nos stress sont souvent dus à nos comportements, nos habitudes. S’il n’y a pas de remède direct pour gérer le stress au travail, hormis les médicaments, quelques bonnes pratiques pourront toutefois réduire les irritations, l’instabilité…

Canaliser sa colère en la transformant en énergie positive

Appelée « office rage » en anglais, la colère au travail peut toucher tout le monde, que l’on exerce un emploi automobile, un métier dans le commerce, dans la restauration ou autre. Une chaise mal réglée, un mail mal tourné, une remarque négative… la crise de nerfs est vite arrivée. Selon les spécialistes, il serait inutile de réprimer l’énervement. Mieux vaut exprimer ses sentiments ou ses passions tout en évitant de jeter son clavier à la figure de son collègue… En effet, il est tout à fait possible de canaliser sa colère et la transformer en quelque chose de positif.

Profiter pleinement de ses temps de pause

De nombreuses personnes sont accros à leur travail à tel point qu’elles oublient qu’elles ont droit à des temps de pause. Rester scotcher sur sa chaise avec les yeux river à l’écran pendant des heures d’affilée n’est pas bon pour la santé « physique ». Il en va de même avec la santé « mentale ». Sachant que le temps de pause légal en entreprise est de 20 minutes, à repartir sur 6 heures de travail. Mieux vaut donc en profiter pour prendre du recul et s’aérer la tête. Si possible, il est vivement conseillé de changer d’environnement pendant ces petites heures de pause. Cela permet de rafraîchir la mémoire et de repartir sur de nouvelles idées.

Bouger, c’est bon pour la santé

Là encore, les pauses sont propices aux petits déplacements comme pour aller aux toilettes, reprendre un café. Cela permet de se masser les yeux pour un moment, s’étirer, dégourdir les jambes et de ne pas rester en position assise pendant des heures. Sachant que les conséquences de celle-ci peuvent être graves pour la santé : mal de dos, diabète, cancer colorectal, obésité, etc.

Créer une ambiance de solidarité entre collègues

Comme nous l’avons vu plus haut, l’ambiance de travail commence par une relation amicale entre les collègues. Et même s’il n’est pas toujours facile de se faire des amis au boulot, on doit au moins faire des efforts pour créer un espace de solidarité dans son milieu professionnel. Quand l’environnement est sympa, il est plus facile de trouver de la motivation pour mettre les pieds au bureau !

Ne pas confondre vie privée et travail

Même avec le peu de temps qu’il leur reste pour profiter de bons moments conviviaux en famille, beaucoup de travailleurs intègrent leur vie professionnelle à leur vie privée. Lorsqu’on arrive à la maison, il faut dire non aux sujets relatifs au travail et trouver des moments de répit pour aérer l’esprit. Discuter de la journée des enfants, jouer avec eux, faire quelques exercices physiques… Les possibilités sont multiples, à vous de trouver le passe-temps idéal pour relâcher la pression.

La reconversion professionnelle : une option envisageable

Certaines personnes n’arrivent pas à se sentir bien dans leur travail à cause du fait que leur métier ne leur convient pas. Dans ce cas, l’idéal est de trouver une autre profession. Même si la reconversion professionnelle n’est pas une démarche simple, travailler au Québec ou dans une autre ville canadienne n’est plus aujourd’hui si compliqué comme auparavant. En effet, vous pouvez consulter une offre emploi canada adaptée à votre profil via les différents sites spécialisés sur Internet.
À titre indicatif, les passionnés de deux ou quatre roues à la recherche emploi mécanicien auto peuvent par exemple postuler directement via notre plateforme dédiée à l’emploi concessionnaire automobile Québec. Il suffit de choisir une offre et déposer une demande de candidature à l’entreprise concernée en remplissant un formulaire simplifié et gratuit.

Le avril 28, 2018
Humark