Le poste d’agent Internet

Aujourd’hui, les acheteurs de voitures québécois et canadiens ont le choix entre deux types de modes d’achat. Traditionnellement, l’achat d’une voiture consiste à se rendre chez un concessionnaire, à rencontrer le vendeur automobile, de discuter du prix et des fonctionnalités du véhicule, et enfin de conclure la vente. Mais l’arrivée d’Internet a considérablement bouleversé cette pratique, et avec elle l’emploi automobile lui-même. En effet, il suffit désormais de se rendre sur le site web du concessionnaire, d’appeler l’agent Internet ou d’envoyer un e-mail pour s’assurer que la voiture est toujours en stock. Il suffit ensuite de réserver un essai et de se renseigner sur la configuration d’usine et les options éventuelles fournies avec le véhicule. Une fois l’auto testée sur route, vous pouvez terminer la transaction en ligne ou par téléphone, tout cela avec l’aide de l’agent Internet.Indispensable au développement d’une concession automobile connectée, l’agent Internet tient un rôle prépondérant dans la conversion des visiteurs d’un site web en clients.

Job automobile : description du poste d’agent Internet

Dans le secteur de l’emploi automobile, un agent Internet est chargé de concrétiser les souhaits d’achat d’un client qui visite le site web d’un concessionnaire auto. Cependant, sans un traditionnel face-à-face dans une concession physique, cette tâche peut être encore plus difficile que la vente de voitures traditionnelle. C’est pourquoi les candidats retenus pour une offre emploi automobile d’agent Internet doivent être avant tout des experts en Internet, des penseurs stratégiques et des professionnels organisés.
Il faut savoir que, dans le cadre de leur activité, les agents Internet agissent différemment des vendeurs automobiles traditionnels. Ils doivent se concentrer plutôt sur la quantité de vente plutôt que sur la recherche d’un profit maximum sur chaque transaction. Ainsi, le devis initial qu’ils émettent est très souvent proche du prix de vente le plus bas sur le marché. Un agent Internet digne de ce métier suppose également que les acheteurs de voitures se renseignent toujours sur Internet avant d’acheter, et ils n’achèteront pas forcément immédiatement. Plus important encore, le professionnel est prêt à offrir de fortes réductions dans ses courriels publicitaires ou par téléphone.

Les compétences d’un agent Internet

Quel que soit son domaine d’activités, il est indispensable que le vendeur Internet dispose de compétences technologiques de pointe. Il doit également faire preuve d’organisation, avoir un contrôle permanent sur tous ses prospects et conserver des fiches clients détaillées. Et bien entendu, l’agent Internet doit posséder de très bonnes compétences en commerce. Comme tout bon commercial, il doit faire preuve d’enthousiasme vis-à-vis de son prospect tout en montrant qu’il maîtrise tous les détails du véhicule. Excellent communicateur, il doit bien s’entendre avec ses collaborateurs et s’adapter facilement aux changements, et même être disposer à repousser les limites de ses fonctions de vendeur.

Les responsabilités premières de l’agent Internet

Avant tout, le vendeur Internet est LE premier responsable de la mise à jour du site web du concessionnaire. Muni de l’inventaire des modèles et marques de voitures disponibles avec leurs prix respectifs, le professionnel gère la prospection et répond rapidement à toutes les demandes.Il répondra aux questions de ses prospects sur l’inventaire des produits, et s’efforcera d’aider les internautes à trouver la voiture la mieux adaptée à leurs besoins. Fervent défenseur de chaque véhicule mis en vente, l’agent Internet dirige ses visiteurs vers le siège du concessionnaire, prend des rendez-vous pour un essai, et assure un suivi continu tout au long du processus d’achat. Il faut donc que le vendeur soit en phase avec les besoins d’une clientèle diversifiée et ainsi capable d’adapter son approche en conséquence. Véritable pierre angulaire de la concession automobile, l’agent Internet définit les objectifs de vente à atteindre afin de maximiser la rentabilité de son activité.

Les responsabilités secondaires

Un agent Internet performant doit être disponible pour travailler à des horaires variables. En effet, les prospects achètent parfois des voitures en ligne pendant la nuit voire pendant le week-end. Le vendeur doit donc être disponible pour répondre aux demandes des clients pendant ces périodes. Placé sous la supervision du chef du département des ventes Internet, l’agent Internet doit, en somme, répondre aux questions des clients, traiter les demandes de renseignements sur les prix et les options, fixer les rendez-vous d’essais… Il dispose d’une vaste palette d’outils pour assurer ses tâches : site web, courriel, téléphone, tchat… Par ailleurs, au Canada et au Québec, les concessionnaires commencent à prendre en charge la demande et la gestion des crédits des acheteurs de voitures. Pour s’adapter à ce nouveau contexte, l’agent Internet doit disposer de notions de base en matière de crédit. En effet, il aura à traiter les demandes de crédit, à transmettre ces documents aux institutions bancaires et à négocier l’obtention des crédits. Dans cette phase, l’agent Internet devra offrir des chances à ses clients pour obtenir des crédits, malgré les cas de refus bancaire. De même, il devra être à jour dans les politiques d’octroi de crédits bancaires et établir un climat de confiance avec les décideurs de banques afin de faciliter l’octroi de crédits. Enfin, l’agent de ventes Internet doit toujours proposer un service exceptionnel aux visiteurs du site du concessionnaire ainsi qu’aux prospects afin de les amener à se rendre en succursale.

Quelles compétences professionnelles requises ?

Il n’y a pas nécessairement de formation minimale pour devenir vendeur Internet. Bilingue à l’oral comme à l’écrit, le professionnel doit être capable de travailler sous pression grâce à une gestion optimale de son temps et de son organisation. Autonome et ayant le sens de l’écoute, il devra s’appuyer avant tout sur ses expériences de vendeur automobile pour pouvoir convertir les visiteurs du site Internet en clients.

Le septembre 28, 2018
CFAQ