Le poste d’acheteur automobile au Québec

Au sein d’un concessionnaire automobile, l’acheteur automobile est un opérateur de premier plan dans toute activité d’achat et de vente. Il recherche, évalue et achète des véhicules d’occasion que l’entreprise peut revendre à ses clients ou utiliser dans le cadre de ses activités quotidiennes. Métier encore mal connu dans l’industrie automobile au Québec, le poste d’acheteur peut consister à l’achat de voitures neuves ou de véhicules d’occasion, en fonction de la spécialité de l’entreprise.Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le métier d’acheteur automobile, un poste clé dans l’emploi automobile.

Auto job : description du poste d’acheteur automobile

Véritable expert de l’industrie auto, l’acheteur automobile est le responsable qui détermine quels véhicules arrivent chez le concessionnaire. Connaissant chaque modèle de voiture sur le bout des doigts, il réalise le travail de fond, la rechercheet optimise les commandes du manufacturier afin de s’approvisionner des bons modèles tout au long de l’année. Le salaire dépend bien sur de la responsabilité de l’acheteur mais aussi du volume de la concession. L’acheteur peut avoir un plan de rémunération au volume d’achat ou et encore au pourcentage de profit généré par les ventes. Qui est souvent le casavec l’achat de véhicules usagés par exemple.Il est habituellement placé sous la direction du directeur des ventes ou encore du responsable de l’approvisionnementdans le cas d’un groupe de concessionnaire !

Auto job : comment devenir acheteur automobile ?

Tout d’abord la connaissance du marché est primordiale. L’acheteur doit avoir des connaissances au niveau de la valeur des véhicules. La formation de l’acheteur dépend de la complexité de l’organisation pour le compte duquel il travaillera.
Par ailleurs, les compétences professionnelles sont nombreuses et diverses, étant donné les exigences des différents postes.

  • Des compétences analytiques : l’acheteur travaillera avec plusieurs fournisseurs de voitures pour déterminer les meilleures offres pour son entreprise ; il devra évaluer les nombreux atouts et limites de chaque offre en fonction du prix, de l’état, du délai de livraison et d’autres facteurs intrinsèques au secteur de l’automobile
  • Des compétences décisionnelles : l’acheteur automobile saura exploiter les infos qu’il a recueillies pour faire des choix décisifs au nom de son entreprise
  • Des compétences en mathématiques : des connaissances de base en mathématiques seront nécessaires pour analyser les prix et choisir les meilleures offres possibles
  • Des compétences en négociation : le professionnel travaillera avec des fournisseurs soigneusement sélectionnés pour créer les meilleures offres. Des compétences
    pointues en négociation l’aideront à dénicher ces offres

Quelles sont les missions d’un acheteur automobile ?

Selon la taille de l’entreprise pour laquelle il travaille, l’acheteur devra s’armer d’un savoir-faire spécifique pour réaliser ses nombreuses missions :

  • évaluer les fournisseurs de voitures en fonction du prix, de la qualité et du délai de livraison
  • s’entretenir avec les fournisseurs et visiter les usines et centres de distribution des fournisseurs pour examiner et connaître les différents modèles de véhicules disponibles sur le marché
  • assister à des réunions, à des salons et conférences pour connaître les nouvelles tendances de l’industrie et établir des contacts avec de nouveaux fournisseurs
  • analyser les propositions de prix, les rapports financiers et autres informations pour déterminer les prix les plus raisonnables
  • négocier des contrats d’achat au nom de l’entreprise
  • recevoir les véhicules livrés par les fournisseurs
  • rencontrer le personnel de l’entreprise et les fournisseurs pour discuter de l’état des véhicules d’occasion ou des voitures irrecevables pour ainsi déterminer les mesures correctives à prendre
  • évaluer et suivre les contrats pour s’assurer que les fournisseurs et livreurs en respectent les termes et conditions
  • mettre à jour continuellement l’état de stock ainsi que l’enregistrement des voitures achetées, des coûts d’achat, des livraisons et des performances des achats

Outre ces tâches, l’acheteur automobile planifie, recrute et forme de nouveaux collaborateurs en fonction de l’évolution de son entreprise. Premier responsable des politiques d’approvisionnement de son organisation, l’acheteur doit garantir que les acteurs de l’approvisionnement respectent les normes éthiques afin d’éviter les conflits d’intérêts éventuels ou les conflits entre les fournisseurs et les clients. Tout au long de ses missions, l’acheteur automobile doit systématiquement prendre en compte le prix, la qualité, la disponibilité, la fiabilité et le support technique lors du choix de fournisseurs et de concessionnaires. Pour être efficace, il doit donc se doter d’une connaissance technique pointue sur l’industrie automobile.
L’évaluation des fournisseurs est l’une des fonctions les plus critiques d’un acheteur auto. En effet, le professionnel du commerce doit s’assurer que les voitures et pièces détachées sont commandées à temps pour que tout retard dans la chaîne d’approvisionnement ne freine pas la production et n’amène pas l’entreprise à perdre des clients. Il dispose d’ailleurs de nombreuses ressources pour trouver des infos sur un fournisseur en particulier. C’est pour cela que l’acheteur ne devra rater aucune réunion, aucun salon, aucune conférence qui lui permettra de se faire de nouvelles connaissances et de rester à la pointe des tendances. Il interrogera souvent les fournisseurs éventuels et visitera leurs usines et centres de distribution pour évaluer leurs capacités. Par ailleurs, en tant que responsable de l’approvisionnement, l’acheteur automobile doit s’assurer que le fournisseur peut livrer les véhicules et accessoires à temps, dans les bonnes quantités sans pour autant compromettre la qualité. Il doit savoir déterminer quels véhicules sont adaptés aux clients de son entreprise : il doit pouvoir prédire ce qui plaira à ses clients. En fait, en cas d’erreur, il pourrait compromettre les bénéfices et la réputation de son entreprise. Dans le cas d’une multinationale concessionnaire en auto, l’acheteur automobile se spécialise souvent dans l’achat de véhicules neufs ou de voitures d’occasion. En revanche, l’acheteur exerçant dans une petite entreprise peut se voir confier les deux catégories pour limiter les ressources financières attribuées à son poste.

Le septembre 28, 2018
CFAQ