Le DIRECTEUR COMMERCIAL – entre le monde de la vente et de la finance

Le Directeur commercial se trouve en fin de ligne du processus d’une transaction. Il aide le Représentant des ventes et son client à trouver les options de financement et d’assurance possibles et disponibles pour achats. Il se retrouve donc en équilibre entre le domaine de la vente et celui de la finance. Le Directeur commercial doit comprendre autant le domaine de la vente et les pratiques commerciales du concessionnaire et être également très familiarisé avec tous les aspects du processus de prêt et de financement.

Le directeur commercial, un savant mélange de compétences

Afin d’accomplir son travail, le Directeur commercial doit donc entre autres posséder les aptitudes suivantes en plus de ces connaissances de l’industrie:

Une bonne écoute – Le Directeur commercial doit pouvoir comprendre la situation du client et les détails de la vente et pour ce il doit avoir une bonne écoute afin d’en saisir tous les aspects. Il ne fera aucune déduction, mais ne s’appliquera que sur les faits dits et entendus entre les différentes parties, soit le client et le représentant des ventes.

Un bon sens de la communication – Le Directeur commercial doit pouvoir présenter de façon claire et concise au client les différentes options de financement et de prêt qui lui sont accessibles et tous les produits d’assurance dont il peut bénéficier, tels que l’assurance de crédit, la convention de services et la protection antivol. Il doit avoir la capacité de rendre des informations sensibles de manière respectueuse, et de rendre des termes complexes accessibles à la compréhension de son client.

Un service à clientèle par excellence —La qualité du service que donnera le Directeur commercial jouera grandement dans l’impression que gardera le client du concessionnaire. Un bon Directeur comprend la situation du client et tentera de voir les choses de son point de vue afin de prendre la meilleure approche pour lui offrir le meilleur service. Lorsque le client franchit la porte du bureau d’un Directeur commercial, ce dernier ne doit pas se sentir submerger par des brochures de produits de protection, et un flot d’avantages et de bénéfices. Le client doit sentir que ce qu’on lui présente répond à sa situation présente et sa réalité.

Un travail bien réparti

Le Directeur commercial jouera donc dans sa journée de travail entre la vente, avec entre autres : la vente des divers produits de protection et régime d’assurance, la validation du contrat de vente et la coordination du processus de prise de possession. Et les finances avec la vérification du crédit du client et la préparation de nombreux documents tels ceux pour le financement. Un Directeur commercial qui sait parfaitement jongler entre les deux mondes tout en mettant en premier plan le client assis devant lui jouera un rôle primordial pour tout concessionnaire et dans la fidélisation de sa clientèle.

Le septembre 15, 2017
CFAQ